• logo serrurier
  • L'annuaire français des serruriers

  • 14274 serruriers référencés
    • Rechercher un serrurier

    • Par région
    • OU par département
    • OU par code postal
  • Vous êtes un serrurier ?

  • Pourquoi s'inscrire ?
  • Actualité serrurier
  • Vérifiez votre présence
  • Inscription
  • Mise à jour de votre fiche
  • Inscription lettre de diffusion
  • Quelques clés pour distinguer les serrures et faire les bons choix

  • Il n'est pas évident de choisir une serrure. En effet, outre les contraintes liées aux contrats d'assurance habitation, il faut prendre en compte la capacité de résistance des serrures à l'effraction. De même, les serrures n'équipent pas seulement les portes d'entrées, mais aussi les portes intérieures, celles des coffre-forts, et celles des fenêtres. Les exigences ne seront donc pas les mêmes en fonction de leur destination. Cet article revient sur les différents types de serrures, sans pour autant être exhaustif, afin de mieux en comprendre le jargon et de pouvoir plus aisément choisir le type de serrure qui convient.

    Les systèmes anciens sont encore largement répandus, mais il assurent des degrés de protection variables. C'est le cas des serrures anciennes à garniture , à gorge ou encore à goupilles . D'autres systèmes assurent un faible degré de protection, mais restent des compléments encore largement utilisés. Il s'agit entre autre des serrures tubulaires , typiques des antivols, de serrures à pompes ou encore des serrures à espagnolette et à crémone.

    D'autres serrures font appel à des techniques plus récentes. Elles peuvent parfois compléter les systèmes plus anciens en leur assurant une sécurité plus importante. Les serrures à code , biométriques ou encore multipoints (3 points) appartiennent à cette nouvelle génération.
    Enfin, il est à noter qu'il existe des serrures secrètes . Les plus anciennes ont été construites par les compagnons, tandis que les plus récentes équipent les coffre-forts des banques. Ces dernières passionnent les férus de serrureries. Louis XVI en faisait partie.

    DES SYSTEMES ANCIENS MAIS ENCORE LARGEMENT RÉPANDUS

    La serrure à garniture

    C'est le type de serrure le plus basique, mais aussi le plus facile à crocheter. En effet, ces serrures utilisent des pièces fixes appelées « garnitures ». À chaque garniture correspond un panneton, soit la partie de la clef permettant d'ouvrir une serrure. Les clefs des serrures à garnitures sont souvent dorées et longues, le panneton correspond aux grands « crans » situés en bout de clefs. Ce type de serrure est très ancien, mais il a connu quelques évolutions :

    La serrure à variure

    C'est une serrure à garniture mais plus sécurisée, dans la mesure où ce n'est plus seulement les garnitures qui doivent admettre la clé, mais aussi l'axe d'entrée. Cela permet de mettre une barrière supplémentaire. Ce type de serrures a aussi été appelé serrures à chiffre, car le trou de serrure, calqué sur la forme du paneton, pouvait rappeler la forme de certains chiffres.

    Ces serrures apportent peu de sécurité face à l'effraction. Elles sont donc idoines pour l'intérieur des maisons. Il est déconseillé de les utiliser pour une porte d'entrée.

    La serrure à gorge

    Ce type de serrure est bien plus difficile à crocheter, car au lieu d'avoir une pièce fixe à l'intérieur qui n'accepte qu'un panneton, on a à faire à des pièces mobiles, appelées gorges. Crocheter cette serrure est demande donc plus de maîtrise. Ces dernières se soulèvent au passage de la clef. Si les gorges ne sont pas soulevées simultanément et à la bonne hauteur, l'ardillon ne peut libérer le pêne. L'ardillon est une petite pièce métallique située sur le pêne qui permet de le déplacer.
    Ces serrures sont plus sécurisées et se trouvent encore sur les portes d'entrée des maisons anciennes. Pour autant, elles n'apportent pas une sécurité maximale.

    La serrure à goupille

    Cette serrure est aussi plus difficile à forcer. Elle correspond aux clés plates et crantées. Ce sont les plus répandues à l'heure actuelle. Le passage de la clé permet de soulever des goupilles et de libérer la gâche. Les goupilles sont perpendiculaires à l'entrée de la clé et donc au barillet. Ce système est très utilisé dans les serrures à cylindres.
    Les cylindres des serrures les plus perfectionnées peuvent admettre jusqu'à 36 goupilles. Aussi, ce type de serrure se répand de plus en plus. En effet, plus abordable et plus protectrice que les autres, elles sont installées sur les portes les plus récentes.

    Serrure à larder/ serrure en applique, qu'est ce que cela signifie ?

    Il ne s'agit que d'une distinction liée à la pose. La serrures à larder est une serrure à encastrer dans la porte, tandis que la serrure en applique est posée sur la porte. La seconde peut s'avérer utile pour les portes trop fines ne permettant pas d'encastrer une serrure. La serrure en applique peut être verticale ou horizontale. Le choix dépend du montant de la porte. Si ce dernier est étroit, les premières seront conseillées, tandis que si le montant est large, ce sont les secondes qui seront conseillées.
    Ainsi, ces différents systèmes qui datent de la Rome Antique pour les plus anciens ont évolué et restent encore largement répandus. Les systèmes à goupilles semblent être les plus sûrs. Il est conseillé pour plus dé sécurité d'opter pour une serrure a2p, voire pour des entreprises certifiées APSAD. (Pour plus d'informations consulter l'article: Les normes A2P et APSAD).

    DES SERRURES APPORTANT PEU DE SECURITE

    Ce type de serrure apporte peu de protection. Elles sont complémentaires des serrures plus anciennes et restent donc à ce titre encore largement répandu.

    La serrure tubulaire, typique des antivols

    C'est une serrure à goupille spécifique. En effet, les goupilles ne sont plus perpendiculaires, mais parallèles et situées de façon circulaires. Les clés ont elles mêmes une partie cylindrique avec un cran. Ce sont les serrures et les clés typiques des anti-vols de vélo ou de moto. Crocheter ces serrures s'avère très simple. Un individu a d'ailleurs démontré sur Youtube, qu'il pouvait ouvrir une serrure de vélo avec un simple stylo bille.

    La serrure à pompe

    Ce type de serrure, encore appelé Brahman's lock, du nom de son inventeur ressemble fortement aux serrures tubulaires. La clé est aussi cylindrique, mais elle est munie de plusieurs crans ou ailettes. Une fois que chaque ailette est bien positionnée, le cylindre de la serrure peut tourner et ouvrir le pêne. Elle assure un peu plus de protection.
    Ces deux types de serrures apportent donc une sécurité relativement faible. Mais, elles sont répandues pour les antivols ou encore les serrures de certains meubles. Elles peuvent donc être installées en complément des autres, mais ne peuvent absolument pas s'y substituer.

    Serrures à crémone et à espagnolette

    Il s'agit d'un dispositif de fermeture spécialement utilisé pour les systèmes à double battants comme serrure de porte fenêtre par exemple Elles sont composées d'une tige de fer. La crémone est souvent installée sur les fenêtres et porte-fenêtres. Il s'agit de la poignée que l'on tourne pour les ouvrir et qui fait se mouvoir la tige de fer. L'espagnolette quant à elle bloque les battants. Elle est plus couramment posée sur les volets.

    LES SERRURES PLUS ACTUELLES

    Les serrures anciennes sont peu à peu remplacer par des serrures plus perfectionnées assurant plus de sécurité. Elles se prêtent parfaitement aux portes d'entrée qui nécessitent un niveau de sécurité important.

    La serrure à code

    Les serrures à code sont de différents types. Elles peuvent être basiques, situées sur des cadenas et ou encore sur des mallettes. Elles peuvent être actionnées par une molette. Ce système fut longtemps le topos des films d'actions, dans lesquels des héros s'efforçaient de trouver les codes de coffres à molette à l'aide de stéthoscopes. Mais, la serrures à code mécanique se voit remplacée par des modèles plus perfectionnées, tels que la serrure électrique ou encore électronique. Elles assurent plus de sécurité et sont souvent choisies pour les bâtiments ayant une affluence importante, tels que des grands immeubles d'habitation ou encore les entreprises.  Ces systèmes peuvent être accompagnés de gâches électriques qui permettent une ouverture à distance, en actionnant un bouton pour sortir des locaux.
    De même, la serrure antipanique permet de compléter les installations des ERP ou des immeubles à forte affluence. Ces dernières sont vérouillées par une barre . Une simple pression permet d'ouvrir la porte. Elles sont idoines pour les sorties de secours.

    La serrure biométrique

    Ce type de serrure utilise des données biométriques, telles que les empreintes digitales, la rétine ou encore le contour des mains pour identifier les propriétaires. Ces serrures se développent de plus en plus pour un usage domestique et peuvent stocker un grand nombre d'empreintes. Elles peuvent être associées à un digicode, afin de pallier à toute difficulté liée à la reconnaissance des données.

    La serrure multipoint (3 points)

    Les serrures multipoints Se sont largement répandues. Ce type de serrure a plusieurs points d'ancrage. D'un seul coup de clé, on bloque plusieurs zones de la porte. Elles assurent donc, au moins autant de sécurité, que si la porte avait été dotée de plusieurs verrous et serrures, si ce n'est plus. Les contrats d'assurance habitation sollicitent parfois l'installation d'une serrure 3 points. Les 3 points sont généralement situés de la manière suivante :

    Un point latéral au pêne

    Les deux autres situés respectivement au dessus et en dessous.

    Mais ce type de serrure peut rendre difficile l'entretien de la porte.

    LA SERRURE À SECRET

    Ces serrures atypiques sont d'abord des serrures ordinaires. Mais, leur entrée ou encore le mécanisme d'ouverture est obstrué par diverses pièces, dont seul le propriétaire connaît la position. Ce système de secret est très utilisé pour les coffre-forts et apporte une sécurité importante.

    Le blocage de l'entrée de la serrure

    Il peut d'agir d'une petite plaque située devant le trou de la serrure et relativement facile à déplacer. D'autres plus complexes, doivent être déplacées de manière adéquate, soit latéralement ou verticalement, pour ne citer que deux exemples. Il faut parfois actionner un bouton dissimulé pour libérer l'entrée de la serrure. Certains coffre-forts sont dotés de tels systèmes. Le bouton peut être semblable à d'autres, ce qui peut complexifier la tâche. Il peut avoir l'apparence d'un boulon par exemple.
    Une des déclinaison actuelle de ce système ancien est le cache-serrure. Il est souvent utilisé par les voyageurs, afin d'obstruer l'entrée des serrures de leurs cadenas. Ils se fixent aisément si bien qu'aucune clé ne peut entrer dans le cylindre.

    Le blocage du mécanisme

    Certaines serrures sont dotées d'un mécanisme secret situé à l'intérieur. Il ne s'agit plus d'obstruer l'entrée, mais de trouver la bonne manœuvre à effectuer, afin de libérer le pêne. Seuls les propriétaires en ont le secret. Le crochetage d'une telle serrure est quasiment impossible. Certaines serrures à secret étaient dotées d'un piège. Ce type de serrure, fabriqué par des compagnons, avait pour but de piéger les voleurs. Si celui qui tentait d'ouvrir la serrure n'en connaissait pas le secret, il se voyait menotté par un mécanisme savant.

    Aurore / 1serrurier.fr

  • Infos utiles / connexes

  • Des informations utiles sur l' Annuaire la Denise
    ou encore Webbuilders4u.com Répertoire web!
    Sinon il y a aussi l' Annuaire web
    Des informations utiles : Comment convertir Yt musiques en 2 sec
    Serrures design sur le blog de design desîgn.com